LE FESTIVAL PARIS MEZZO

Festival Paris Mezzo 2016 : des Folies Bergère à la Sainte Chapelle

 

michelreiserUne idée simple et beaucoup de passion ont sous-tendu la création du Festival Paris Mezzo en 2015 : redonner aux Parisiens, à cette époque de l’année, un festival intra muros, faire briller Paris et la musique classique à travers le monde, grâce au rayonnement de la chaîne Mezzo (plus de cinquante pays de diffusion).

Paris capitale de la culture, terre d’accueil des plus grands artistes étrangers, mère nourricière d’une talentueuse jeune scène française.

Le succès a été au rendez-vous et nous encourage à organiser cette deuxième édition. Cette année, toujours le même credo, faire un festival haut de gamme et populaire. Rendre la musique classique accessible au plus grand nombre, dans des lieux mythiques de la capitale. Nous ouvrons le 1er juin aux… Folies Bergère avec Jean-Sébastien Bach. On peut commencer aux Folies Bergère quand on finit à la Sainte Chapelle et qu’on aime les grands écarts !

Le 1er juin, Nemanja Radulovic va enflammer cette salle qui n’est pas dédiée au classique, bien qu’elle fut conçue à l’origine comme une maison d’opéra. Immense violoniste, jeune et très populaire, franco-serbe, enfant de la guerre, dans cette période si troublée il va ouvrir notre festival de la meilleure manière.

Entre le 1er et le 24 juin, dates de l’ouverture et de la clôture, trois concerts. Le 7 juin au Théâtre des Champs-Élysées, la soprano albanaise Ermonela Jaho, le ténor américain Charles Castronovo et l’Orchestre national d’Île-de-France, avec des duos de Puccini, Mascagni, Massenet… Et puis deux concerts salle Gaveau les 15 et 20 juin. Le premier, le 15 juin, sera consacré aux jeunes talents, à la musique de chambre, avec en particulier Beatrice Rana, pianiste italienne prodige de 23 ans, et le violoncelliste français Yan Levionnois du même âge et à l’avenir aussi prometteur. Ils joueront ensemble la Sonate pour piano et arpeggione de Schubert. En deuxième partie, d’autres jeunes artistes les rejoindront pour interpréter avec eux le Concerto n° 1 de Chopin, version quintette. Second concert à Gaveau le 20 juin, musique baroque pour l’israélien Avi Avital qui joue de la mandoline classique avec une virtuosité surprenante. Avec lui, l’Academy of Ancient Music et la chanteuse Camille Poul. Au programme Vivaldi et… « La biondina in gondoleta », un vrai bijou, un anonyme de la tradition vénitienne qu’Avi Avital interprétera seul à la mandoline avec la jeune chanteuse.

Le 24 juin, la Sainte Chapelle, un des monuments nationaux les plus visités, accueillera le festival pour clore en majesté cette deuxième édition avec le chœur anglais Tenebrae, aux accents en autre, du Miserere d’Allegri.

Michèle Reiser, directrice du Festival Paris Mezzo

Contact presse :
Laura Fantoni
06 20 37 15 37
laura.fantoni(at)labelfrancaise.com